Dragons-à-Plumes (les)

ou gardiens du cœur, bêtes légendaires postées aux entrées cardinales de la première Terre dans la Création de l’Univers.

  • A l’intérieur de la pyramide de la Pointe de la Table, Dodo découvre des gardiens similaires, au nombre de quatre, sculptés têtes dressées vers le nombril de l’Homme-Mère :

« Ces animaux hybrides colorés m’évoquent les quatre éléments fondamentaux : eau = nageoire caudale / terre = tronc + tête + pattes /air = ailes / feu = gueule + flammes. » D. Fontaine, Brouillon n°7 (mai-juin 1990).

Dragons de la pyramide (photo. D. Fontaine)

  • Dans son livre, Stefan Hesse cite le témoignage d’un marin passant au large d’une île volcanique de l’océan Indien :

« A l’aube du 8 mai, le Vaisseau s’est approché de la côte enfumée. Soudain, je l’ai aperçu, allongé sur la falaise encore brûlante qui surplombait la mer. Le monstre faisait bien trois cents pieds de long, avec entre ses griffes une sorte d’immense cristal à facettes. Son corps terrifiant était un mélange de mammifère marin, d’oiseau et de lézard. Sa gueule aux dents pointues vomissait du feu. » S. Hesse, la Légende de l’Homme-Mère (1984).

Draco bipes et alatus. Aventures dans les mers de l'Inde (1721)