Qui sont-ils ?

Ils sont les Silencieux et vivent au Piton Tortue. Ils marchent dans sa forêt « depuis toujours », longtemps avant l’arrivée dans l’île des Marrons ou des premiers découvreurs. Même si leur territoire est immense, le Piton Tortue est pour eux un lieu sacré qu’il qualifie de centre de l’Univers.

Peu de gens ont rencontré les Silencieux. Une légende oubliée relate un premier contact il y a environ trois cent ans quand douze esclaves cherchant refuge au cœur de la montagne, furent mystérieusement « aidés dans leur fuite » au lieu dit la Plaine des Cafres. « Malgré les chiens et nos chasseurs expérimentés, les noirs semblaient s’être évaporés dans le brouillard ! » dira plus tard l’un des colons rentré bredouille. (…) Il faudra attendre l’année 1889 pour qu’un autre témoin écrive qu’il avait croisé « à piton Tortues, un personnage très grand au torse rouge et nu, avec une sorte de coiffe en feuilles de fougère. Il dissimulait sa bouche sous une toile et s’adressa à moi dans des mouvements de bras et de mains. » On parla dès lors du Silencieux. (…) Puis un petit groupe de personnes commença à s’intéresser au piton et à l’observer en secret.

D. Hisnard, Histoires du Piton Tortue (1978).

Les trois ^

Les trois Silencieux que j’ai observé dans la zone du Gardien Marron (BG14) avaient à chaque fois des postures différentes. (…) S’agissait-il du même personnage qui portait une pierre devant sa bouche, puis une autre fois, une touffe de fougère au sommet de son crâne, et tout récemment, deux cornes plaquées sur ses tempes ? Toutes ces positions étaient-elles l’expression d’un langage gestuel ?

S. Gilles, Carnet XIV (2014).