Pointe de la Table (la)

falaise basaltique surplombant l’océan Indien à l’extrême sud-est de La Réunion et théâtre d’une coulée de lave exceptionnelle en mars 1986.

Plateforme édifiée par la coulée de la Pointe de la Table (photo. J.-Y. Kee-Soon) ^

- En quoi cet endroit est si particulier ?
- L’endroit est relié au Piton Tortue. Nous sommes sur cette diagonale qui traverse La Réunion du nord-ouest au sud-est, depuis la Pointe de la Rivière des Galets jusqu’à la Pointe de la Table. Tu peux tracer une droite sur la carte de l’île et voir que tous ces points sont alignés sur un axe géologique sur lequel se situent aussi les deux grands massifs volcaniques, l’ancien Piton des Neiges et le jeune Piton de La Fournaise.
- Mais je me souviens qu’il y avait eu une découverte étrange faite à la Pointe de la Table, il y a de cela plusieurs années.
- Oui, c’est là que mon ami Dodo a trouvé une pyramide. C’était en décembre 1987. Et puis c’est aussi là qu’il a disparu en août 1993.
- Rappelle-moi cette histoire !
- Elle est relatée dans le livre Le Marcheur. En résumé, Dodo qui habitait à Ilet-aux-Palmistes, avait l’habitude de venir pêcher « à la golette » sur cette falaise de la Pointe de la Table. Puis il y a eu cette éruption de 1986, mémorable, où une faille s’était ouverte dans la forêt, tout prêt de l’océan, et qui avait déversé ses millions de m3 de lave formant un triangle dans la mer. Quelques mois après cet évènement, Dodo est revenu et a repris ses habitudes de pêcheur. C’est à ce moment qu’il va trouver par hasard une pyramide enterrée sous les vacoas. Il réussira à la ramener chez lui. Dodo l’étudiera en secret, puis persuadé d’être en présence d’un message extraordinaire concernant toute l’Humanité, il décidera d’organiser sa disparition pour, dit-il « rejoindre les Hommes-qui-Volent ».
- Cette histoire a un rapport avec le Piton Tortue ?
- Évidemment ! J’apprendrai plus tard que les Silencieux se font également appeler l’Humanité-qui-Volent.

#DialogueAuPiton