Soucoupe Volante (la)

nom d’une discothèque de la Plaine des Cafres, située en bordure de la route nationale 3. Son parking et ses alentours sont des lieux de rendez-vous connus des observateurs, avant chaque marche au Piton Tortue.

Devant la Soucoupe Volante (photo. S. Gilles) ^

- Pourquoi donnes-tu ce rendez-vous à la Soucoupe Volante avant chaque départ vers le Piton Tortue ? Nous sommes à environ 2 km du sentier où nous devrions être, non ?
- C’est vrai, nous pourrions partir logiquement du GRR2, du parking où d’habitude, tous les randonneurs laissent leurs voitures. Mais j’ai appris avec le temps que la marche peut débuter près de la route nationale. Car l’objectif n’est pas de se rapprocher du piton pour l’atteindre rapidement. C’est la marche dans son ensemble qui mérite d’être bien effectuée ou bien imaginée. N’oublions pas l’histoire qui nous amène dans ce lieu de la Plaine des Cafres ! Cette marche que nous croyons démarrer sur ce sentier a déjà débuté, bien avant notre présence sur le site. Elle n’est qu’une étape sur le long chemin de notre vie.
- Donc, cette marche est vécu par toi comme une démarche et non comme une simple excursion ou une nouvelle découverte sur « l’île à grand spectacle » ?
- Oui, certains la feront avec la motivation d’explorer un nouveau coin de La Réunion avec une forêt magnifique encore méconnue du plus grand nombre. Mais pour moi, aller au Piton Tortue n’est pas un acte banal. Je pense depuis longtemps qu’il existe autre chose à découvrir et à comprendre. Et je me pose naturellement des questions. Comme tu t’es demandé, pourquoi se retrouver à la Soucoupe Volante ? J’ajouterais même, pourquoi au pied du Piton de la Source ? Mais plus globalement, qu’est-ce qui nous attire dans cette plaine ? Quel est le sens que nous donnons à cette marche ?
- Et alors ?
- Alors pour commencer, je réalise qu’au-delà de ce paysage grandiose que tout le monde peut admirer et arpenter, un autre espace se dévoile lentement. Il est juste là, présent le long de ce même sentier. Nous le devinons ! Comment y accéder ? Est-ce que cela ne nécessiterait pas avant tout de marcher autrement ? Par exemple, de se donner rendez-vous au point approprié ? Et peut-être que les portes du piton s’ouvriraient !

#dialogue