diagonale (la)

ou ligne géogénique, axe géologique présumé traversant l’île de La Réunion du nord-ouest (Pointe de la Rivière des Galets) au sud-est (Pointe de la Table), reliant les deux massifs volcaniques, l’ancien Piton des Neiges et le jeune Piton de La Fournaise, et passant par le Piton Tortue.

« Dans le déclenchement des couches géologiques, le courant géogénique dévia. La commotion reçue demandant l’écartement de la croûte terrestre à l’Est, ce courant igné quitta la faille longitudinale où il se tenait et marcha vers l’Est. Voulez-vous le suivre? Elevez-vous sur un des contreforts de l’intérieur qui dominent la Plaine des Cafres, par exemple sur une des crêtes de l’Ouest de la Plaine des Salazes, et voyez les cent cratères qui s’étagent et s’alignent régulièrement depuis le Piton Marabou et le Piton Tortue jusqu’aux dômes de la Fournaise à l’Est. Ces pitons ou ces cratères nous racontent l’effort fait par le grand magma liquide de l’intérieur pour continuer à se desserrer au dehors ; ils nous marquent comme autant de poteaux la marche suivie par le courant géogénique. » J. Hermann, Les Révélations du Grand Océan, livre IV.

La diagonale (C.O.P.T.)

La diagonale est dite globale lorsqu’elle est représentée dans sa totalité, c’est-à-dire effectuant le tour de la Terre. Située dans un plan oblique à celui de l’équateur, cette ligne imaginaire  est ponctuée de points chauds du volcanisme intra-plaque, dont le volcan de La Réunion.

La diagonale globale (C.O.P.T.)